Tout ce que vous devez savoir sur la création de NFT

Avez-vous entendu parler des NFT ? Vous voulez en savoir davantage sur leur création ? Vous pouvez trouver toutes les informations dont vous avez besoin à travers les lignes suivantes.

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Un NFT est un jeton non fongible. Par définition, il s’agit d’un jeton dont la raison d’être n’est pas l’échange contre un bien ou un actif de valeur identique. Il possède des caractéristiques qui lui sont propres. Il est unique et sert à certifier l’authenticité d’un objet numérique grâce à la technologie blockchain. Cet objet peut être un tableau, des cryptographies de la musique, des data, un certificat ou un tableau. C’est son caractère non échangeable qui le diffère des cryptomonaies qui, eux, sont fongibles.

Le NFT est une solution pour protéger les œuvres d’art ou les créations uniques des contrefaçons. Il concerne essentiellement l’art numérique. Il permet de produire un certificat de titre virtuel dont la propriété peut être négociée. À l’instar des cryptomonnaies, il existe des blockchains où sont répertoriés les noms des créateurs de NFT. Elles sont sécurisées grâce au contrat intelligent. Une partie des revenus générés par le NFT est attribuée à l’artiste.

Une plus-value pour les œuvres numérique

En somme, il apporte de la valeur ajoutée à l’art numérique, qui était gratuit auparavant. Grâce à lui, les artistes du numérique peuvent obtenir une plus-value à partir de leur production, car le NFT atteste leur rareté. Tout le monde reconnaît la valeur des œuvres physiques, car ils connaissent et reconnaissent leur rareté. Par contre, il est difficile d’en faire autant avec les œuvres numériques, d’où l’utilité de ce certificat d’authenticité. Désormais, il est possible de vendre et d’acheter des NFT. Ils sont infalsifiables et sont enregistrés sur plusieurs supports numériques comme les ordinateurs.

NFT : Un jeton rentable

Beeple ou Mike Winkelmann a réussi à vendre son GIF pour une valeur de 69 millions de dollars en mars 2021. Il a participé à une vente aux enchères chez Christie’s.

Quel est l’intérêt de vendre et de créer des NFT ?

Les NFT sont une véritable source de revenus. Ils permettent de faire d’importants chiffres d’affaires, car de nombreux acheteurs s’y intéressent. Pour vous donner une idée de leur valeur, ci-après une liste des NFT vendus ces dernières années :

  • Le 19 février 2011, Nyan Cat a vendu un GIF animé à l’effigie d’un chat volant pop-art pour 500 000 dollars.
  • La même année, la musicienne Grimes vend ses cryptoarts à 5,8 millions de dollars par l’intermédiaire de Nifty Gateway.
  • Jack Dorsey, vend son premier tweet à 2,5 millions de dollars en mars 2021, suite à une vente aux enchères. À titre d’information, il est le créateur de Twitter.

Le marché NFT en pleine explosion

Le marché des NFT est en pleine explosion. À cet effet, le site Nonfungible.com a enregistré une hausse des ventes de plusieurs milliards en quelques mois en 2021. Au début de l’année, son chiffre d’affaires est de 162 millions de dollars. Au mois d’octobre, il atteint 9,2 milliards de dollars.

Deepradar fait partie de ceux qui ont réussi à faire le plus de gain grâce à ce certificat d’authenticité digital. Il lui a permis de gagner jusqu’à 45 millions de dollars de juillet à août 2021. Ce succès de la vente de NFT a encouragé Jean-Sébastien Beaucamps à créer une plateforme dédiée à la vente d’œuvres d’art virtuel certifiées. Il lui a donné le nom de lacollection.io.

Au début de l’année 2022, la plateforme reçoit une exposition des œuvres d’Hokusai, un peintre japonais. Elle est le fruit de la collaboration entre Lacollection.io et le British Museum. Jean-Sébastien a pour objectif d’élargir son audience au niveau international et de la rajeunir. Selon lui, le NFT est une innovation qui permet de promouvoir le patrimoine culturel. Il constitue une solution pour les acteurs culturels d’entrer sur le marché de l’art virtuel.

Quelles sont les différentes sortes de NFT ?

Un NFT peut être une vidéo, une musique ou un objet d’art crypto. Les explications suivantes vont vous aider à comprendre leurs particularités.

NFT de vidéos

Ce type de production fait de nombreux adeptes. Les NFT de vidéos sont des certificats d’authenticité de GIFS et de vidéos de courte durée. Ces dernières peuvent durer 10 secondes. Parmi les NFT de vidéos les plus populaires comptent « Crossroad », une production de Beeple. Elle représente l’ancien Président américain, Donald Trump, allongé sur le sol sans vêtement. Son prix de vente a atteint 6,6 millions de dollars.

Les NFT de capsules NBA Top Shot sont d’autres produits qui connaissent le succès auprès des collectionneurs. Les vidéos montrent les exploits des joueurs de la ligue de basket-ball la plus populaire du monde. Elles ont été réalisées par Dapper Laps. Dans cette même catégorie, les NFT de Lebron James ont généré jusqu’à 200 mille dollars.

NFT de musique

Il est également possible de vendre des tokens de musique en ligne. Cette solution est un autre moyen pour les artistes de séduire leurs fans. Kings of Leo fait partie des groupes qui ont choisi cette solution pour vendre leur production. Il a vendu son album « When You See Yourself » à raison de 50 dollars le lot incluant un disque vinyle et une jaquette animée. Cette vente a permis aux acheteurs les plus chanceux d’obtenir des places VIP à son concert, grâce à une tombola.

NFT d’art : les collectibles

Ce type de NFT intéresse surtout les artistes qui se spécialisent dans la production d’œuvre d’art numérique. Mike Winkelmann a réussi à vendre son œuvre « Everydays » à 69,3 millions de dollars. À noter que son NFT est le plus cher de ces dernières années.

Il est aussi envisageable de mettre en vente les NFT suivants :

  • Un nom de domaine ;
  • Des éléments de jeux ;
  • Des objets de collection ;
  • Des mèmes ;
  • Des cartes à collectionner ;
  • Des articles de mode digitaux.

Comment créer son NFT ?

La création de NFT est simple et ne dure généralement qu’un quart d’heure. Cependant, elle ne peut se faire au hasard, d’où l’intérêt de bien respecter les étapes suivantes.

  • Étape 1 : déterminer l’actif à tokeniser. Il doit s’agir d’une œuvre exclusive et être classé comme rare. Il faut s’assurer d’obtenir son droit de propriété intellectuelle pour éviter les litiges avec la justice.
  • Étape 2 : trouver une marketplace. Il s’agit de l’endroit où vous allez mettre en vente votre NFT. C’est une plateforme qui dispose de plusieurs fonctionnalités et qui nécessite une inscription. Vous avez le choix entre plusieurs solutions, dont Opensea. Vous pouvez stocker un nombre illimité de produits sur votre marketplace.
  • Étape 3 : créer un portefeuille numérique. Inscrit sur la plateforme de votre choix, vous devez aller sur l’option « User ». L’onglet correspondant se trouve en haut, à droite de votre écran. Ensuite, vous devez ouvrir le « Profile » où vous accédez à votre portefeuille. Vous êtes libre de choisir celui qui vous convient le mieux. Terminez cette troisième étape avec la confirmation de la connexion du wallet.
  • Étape 4 : créer le NFT. Suivez les instructions de la marketplace pour télécharger l’objet que vous souhaitez numériser. Appuyez sur « Create », puis remplissez le formulaire qui est mis à votre disposition. Pour finaliser l’opération, téléchargez votre production en cliquant sur « Create ».

C’est ainsi que vous créez votre NFT. Cependant, vous pouvez ajouter des ETH (des cryptomonnaies) à votre portefeuille pour mieux le classer. Si vous optez pour Opensea, vous devez payer en amont les frais de gaz.

Avant de quitter la plateforme, paramétrez votre outil de vente. Cliquez sur « Account » et « My Collections » avant de choisir votre collection et votre NFT. Terminez la configuration par le lancement de la vente en appuyant sur « Sale ». Attention à bien fixer un coût minimal si vous projetez de recourir aux ventes aux enchères.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

La création de NFT, bien qu’elle soit simple, ne consiste pas uniquement à la conversion d’objet physique en objet virtuel. Elle a pour but de créer des produits authentiques en tenant compte des droits d’auteur. Ainsi, il est important de faire attention à certains points.

  • Créer un NFT au hasard : il est vrai que tout peut être numérisé et vendu sur la marketplace, mais vous ne pouvez pas créer votre NFT au hasard. Vous devez définir le produit qui attire le plus d’acheteurs. Actuellement, les avatars sont ceux qui connaissent le plus de succès auprès des acheteurs. Parmi eux compte CryptoPunks. Les avatars sont utiles parce qu’ils peuvent servir de photos de profil sur les réseaux sociaux et sur les métaverses.
  • Choisir sa plateforme de création de NFT sans y réfléchir longuement. Certes, elles fonctionnent toutes à peu près de la même manière, mais les plateformes possèdent quelques particularités que vous devez observer. Elles n’utilisent pas le même gestionnaire de portefeuille et la même marketplace. Vous ne pouvez pas vendre vos productions avec un NFT Ethereum sur une plateforme qui n’utilise pas ce type d’actif, par exemple.
  • Négliger le contrat intelligent. Ce dernier justifie la propriété de l’objet créé. Il est indispensable au traçage de la transmission. Il permet de garantir la fiabilité des transactions même en l’absence d’un représentant de l’autorité intermédiaire. Sa rédaction nécessite la maîtrise du langage de programmation. Cela ne fait pas partie de vos compétences ? Vous pouvez la confier à un expert.
  • Négliger les coûts. Sur certaines plateformes, vous pouvez choisir vos conditions de vente selon vos besoins. Elles portent sur le prix (aux enchères ou prix fixe), la cryptomonnaie utilisée pour la vente, le prix de réserve du NFT et la conception d’un ou de plusieurs tokens à mettre dans la collection.

Quelle blockchain choisir pour son NFT ?

La blockchain est née en 2008. Il s’agit d’une technologie de stockage ainsi que de transfert d’informations sécurisées et transparentes. Elle n’exige aucun organe de contrôle. Les données qu’elle contient sont classées dans le temps et selon leur ordre d’enregistrement. C’est un outil de partage de données qui permet aux utilisateurs de profiter de plusieurs avantages. Entre autres, les transactions sont plus rapides, le système est sécurisé et la productivité augmente. Les coûts de transactions baissent et chaque bloc est validé rapidement par des utilisateurs du monde entier, qui assurent la sécurité de vos données. Lorsque vous créez votre NFT, vous devez choisir correctement votre blockchain pour optimiser vos ventes. Pour cela, vous devez tenir compte des points suivants :

  • Les tokens : toutes les blockchains n’utilisent pas les mêmes tokens. Chacune d’elles fonctionne avec un Token spécifique. Le choix du portefeuille en dépend également, car il peut ne pas être compatible avec votre token. Vous pouvez choisir Ehtereum, par exemple. Il fonctionne avec le token ETH-721 et les portefeuilles suivants : MetaMask, Coinbase et Trust Wallets.
  • Les cryptomonnaies : la meilleure blockchain est celle sur laquelle vous pouvez utiliser votre cryptomonnaie. Elle vous permet de payer les frais liés aux ventes de vos NFT.
  • La notoriété : il est important de vérifier la notoriété de la blockchain trouvée. Pour cela, vous pouvez vous référer aux témoignages des utilisateurs. Idéalement, il est recommandé d’opter pour celle qui se spécialise dans les transactions NFT.

Vous pouvez trouver plusieurs blockchains en ligne, comme :

  • Ethereum : La blokchain de référence pour la création de NFT
  • Solana : l’alternative qui monte
  • Binance Smart Chain : elle fonctionne avec Binance Chain et un contrat intelligent. Elle est compatible avec Vyper et Solidity ainsi qu’EVM (machine virtuelle Ethereum).

Les solutions existantes pour créer un NFT facilement

Il existe plusieurs solutions qui permettent de créer des NFT facilement. OpenSea est une marketplace qui fait partie des solutions accessibles à tous les utilisateurs. Pour l’utiliser :

  • Vous créez votre wallet : lorsque vous vous connectez à Opensea, commencez par concevoir votre Wallet. Il est important pour le stockage de vos cryptomonnaies et le paiement de vos frais, car il s’agit de votre portefeuille digital. Pour cela, appuyez sur l’onglet qui a la forme d’un portefeuille sur votre écran. Il se trouve en haut et à droite de la fenêtre. Ensuite, vous pouvez créer le Wallet. MetaMask est compatible avec OpenSea, par exemple. Il est simple et gratuit. La création du Wallet dure deux minutes, au plus. Ce Wallet va être lié avec votre compte OpenSea.
  • Vous choisissez correctement les mots clés indispensables à la récupération des données du Wallet.

Ethereum est une autre solution facile à utiliser. Il date de 2015 et son fondateur est Vitalik Buterin. Il s’agit de la blockchain la plus populaire chez les opérateurs de NFT. L’une des raisons de son succès est la mise à jour mensuelle de ses fonctionnalités. Tous les mois, elle leur propose plusieurs options. Elle se démarque également par sa documentation technique complète que les développeurs peuvent utiliser pour produire les smart contract et les applications.

Pour ce qui est de ces contrats intelligents, la blockchain fonctionne avec Solidity. Ce langage de programmation est une création d’Ethereum. Il fonctionne avec EVM et la cryptomonnaie ETH. Actuellement, le nombre de contrats créés à partir de cette solution atteint les 460 000. Pour vous donner une idée de sa notoriété, vous devez savoir que CryptoPunks et Cryptokitties sont signés Ethereum. Le prix de vente d’une collection de CryptoPunks (10 000 pièces) est de 150 000 dollars. À noter que OpenSea fait partie des marketplace qui ont été générées grâce à Ethereum.

Comment définir la rareté de votre NFT ?

La rareté du NFT est indissociable de sa valeur. Ainsi, il est important de s’informer à son propos. La technique utilisée pour déterminer la valeur d’un NFT est similaire à celle qui est utilisée pour déterminer celle des objets d’art classique. Elle dépend de l’artiste qui l’a créé et de sa valeur artistique lorsqu’elle est sur le marché. En général, le NFT numéro 1 est la plus valeureuse d’une série. Elle est aussi la plus rare. La valeur diminue au fur et à mesure que le numéro augmente. La valeur et la rareté changent aussi selon d’autres paramètres.

Celle des NFT de jeux, par exemple, ne dépend pas de leur valeur artistique. Un NFT dont les récompenses de staking atteignent 100 dollars peut valoir 100 dollars indépendamment de sa valeur artistique. Pour les NFT de PancakeSwap, la situation n’est pas la même. Il faut d’abord noter que la cryptomonnaie de cette plateforme se nomme « Cake ». Lorsque vous convertissez certains NFT en Cake, leur valeur peut changer. Vous vendez votre lapin à 10 CAKE et 1 CAKE équivaut à 20 dollars ? Cela signifie que votre gain minimum en NFT est de 200 dollars. Ainsi, vous devez faire attention à ces valeurs.

Comment déterminer le coût du NFT ?

Une fois vos NFT créés, vous devez définir leur coût. Pour cela, vous avez besoin de connaître la manière dont vous allez opérer pour le vendre. Il existe plusieurs possibilités selon les plateformes qui sont à votre disposition :

  • La vente par unité.
  • La vente par lot.
  • La vente publique.
  • La vente privée : dans ce cas, vous vous adressez uniquement aux collectionneurs.

À partir du mode vente choisi, vous pouvez :

  • Déterminer un coût fixe.
  • Donner un coût de base et le faire augmenter lors des enchères.
  • Fixer un coût maximal : indispensable si le NFT est difficile à écouler. Vous pouvez baisser son coût de manière à attirer le maximum de prospects.

Déterminer le coût d’un NFT est indispensable à son inscription sur la blockchain. Vous ne pouvez pas le vendre si vous brûlez cette étape.

Attention, cette opération ne doit pas être anodine. Elle doit tenir compte des frais liés à la création de vos certificats d’authenticité. Parmi eux comptent les frais d’inscription sur la blockchain, les frais de mise en vente et les frais d’ajout à une collection. À titre indicatif, les frais de mise en vente peuvent atteindre jusqu’à une centaine de dollars. Sur Ethereum, le « gas fees » est plus élevé que sur les autres plateformes. Le prix d’une transaction est de 110 dollars environ. Vous avez également besoin de vous renseigner sur les impôts, qui dépendent des pays.

Le calcul doit être précis pour éviter les pertes. Vous pouvez courir le risque de renflouer le manque entre le prix de vente et le gas fees si vous vous trompez dans vos comptes.

Quelles sont vos obligations ?

Avant de créer vos NFT, vous devez connaître vos obligations vis-à-vis de la loi et vis-à-vis de votre projet. Pour ce qui est de la législation, vous devez être en règle au niveau fiscal lorsque vous réalisez une vente. Vous êtes un artiste ou vous êtes une entreprise ? Le prix de vente de vos NFT représente votre chiffre d’affaires. Le cours en vigueur s’applique au moment de la conversion du montant obtenu en Eth, ce qui n’est pas encore le cas lors du paiement. Ainsi, vous devez définir la valeur de vos impôts sur les BNC (Bénéfices non commerciaux) ou sur les sociétés. Si vous êtes un artiste, vous ne devez pas oublier que votre TVA représente 10 % du prix de vente de vos tokens. Il faut noter que les créations artistiques virtuelles ont un statut fiscal différent des œuvres classiques, d’où la TVA de 5,5 %. En effet, elles ne sont pas classées comme œuvres d’art.

Pour les particuliers, leurs NFT ne sont pas reconnus comme des actifs numériques. Ils entrent dans la catégorie des biens meubles. Ils sont régis par le régime des plus-values qui s’y rapportent. Si le coût du NFT ne dépasse pas les 5 000 euros, il n’est pas imposable. Cette règle s’applique même si le propriétaire tient à considérer son produit comme un actif numérique. Conformément à la Loi de Finances de 2019, les transactions virtuelles via les cryptos ne sont pas soumises aux taxes.

Pour se conformer à la législation en vigueur et pour réussir à créer des NFT attractifs, il est recommandé de faire appel à un professionnel. De nombreuses agences se spécialisent dans l’accompagnement des opérateurs virtuels. Ils possèdent le savoir-faire nécessaire pour vous aider à mener à bien votre projet.

Besoin d'être accompagné?

Besoin d’aide pour lancer votre projet crypto ou NFT ? Contactez-nous :

Continuez la lecture :

Derniers articles publiés :